Les dangers de la généralisation

J’ai été choqué, hier, par la présence sur le mur Facebook d’une amie de ma femme, de la capture d’écran suivante. L’auteur du message originel [1] y déplore la création de mobile homes (Avec terrasse en bois) destinés à accueillir des familles roms. Il compare cette aide apportée aux roms à une aide inexistante pour les SDF. Le sous-entendu est clair : pourquoi s’occuper des roms (étrangers par définition), alors qu’on laisse mourir des français devant chez nous ?

Ce qui m’a choqué, donc, n’est pas d’apprendre que certains de mes contacts facebook, voire de mes amis ont des idées pour le moins différente des miennes, c’est somme toute assez fréquent et on fait avec [2]. Non, ce que je trouve choquant, c’est que cette personne est noire. Et, venant de quelqu’un qui subit encore régulièrement des discriminations, pointer si rapidement le doigt vers une communauté toute entière en l’affublant des maux des pires de ses éléments, est une chose réellement choquante.

Le Rom, nouvel ennemi national

Après les nombreux amalgames islamophobes du précédent gouvernement, la France s’est trouvé un nouvel ennemi commun, ô combien plus pratique puisqu’il vient de l’extérieur : le rom. On change d’ennemi mais les méthodes restent les mêmes, et les différents médias ne feront rien pour calmer le jeu, bien au contraire. On ne parle encore que de ce qui interpelle, et les faits divers ressurgissent : les roms sont maintenant responsables de toutes les atteintes aux biens en France.

La volonté de trouver un autre bouc émissaire

Ce soir-là, nous avons longuement discuté avec ma femme de la réaction quasi épidermique de son amie. Ma femme m’a expliqué qu’elle comprenait parfaitement son point de vue [3], en sortant elle aussi les généralités entendues à la télévision, dans la bouche de journalistes ou pire, de ministres !

Je peux comprendre qu’une population qui a souffert (Et qui continue de souffrir) de discrimination veuille se sortir de cette spirale, mais ça n’est clairement pas en désignant un nouveau bouc émissaire que la situation évoluera ! Cette stigmatisation de l’autre est d’autant plus dangereuse de la part d’une population qui souffre quotidiennement du racisme et des amalgames, et légitimise de facto ces propos racistes ! Il est donc nécessaire pour tout le monde de mesurer ses paroles, et de ne pas attiser une haine qui n’a pas lieu d’être, au détriment de tout un peuple.

Pour aller plus loin

Je ne saurais que conseiller la lecture de ces articles de la Ligue des droits de l’Homme, ainsi que cet article de Christophe Daadouch.

Notes

[1Il semblerait qu’il s’agisse d’un rédacteur du blog Français de France, dont le nom, ainsi que le ton des différents articles, ne laisse pas vraiment de doute quant à sa couleur politique.

[2Facebook m’aura appris avec qui je ne dois pas parler de politique

[3Ma femme est noire également

Post-scriptum :

Photo d’illustration cc-by-nc-nd Philippe Leroyer.

Laissez votre commentaire