Refonte de l’Onironaute sous Laravel - Présentation du projet

Cela fait bien longtemps que j’avais envie de refondre le site de l’Onironaute : je l’avais développé entièrement en procédural, sans respecter aucune norme MVC, ce qui fait qu’il est très difficile à maintenir : chaque modification peut impliquer beaucoup plus de changements que prévu.

J’ai donc décidé de le refondre avec un framework récent, et mon choix s’est porté sur Laravel. Pourquoi ? Parce qu’il a le vent en poupe, et que je souhaitais apprendre un FW qui me différencie. Symfony 2 est très bon ; mais sa courbe d’apprentissage est plus abrupte que celle de Laravel (Et je dois avouer qu’après avoir présenté certaines fonctionnalités de Laravel à un collègue travaillant avec SF2, ça m’a conforté dans mon choix).

Mais avant toute chose, il va me falloir définir ce que j’ai déjà fait sur le site, et ce que je souhaite obtenir dans une première version.

Présentation de l’Onironaute

Pour ceux qui ne le connaissent pas (Et c’est FORT probable), l’Onironaute est un site où chaque inscrit peut venir y raconter ses rêves, ou commenter ceux des autres.

Ce qui le différencie des autres sites/forums similaires ? Sa capacité à attribuer des pseudonymes aux « figurants » (Personnages apparaissant dans les rêves), afin de les anonymiser (Certain(e)s de mes collègues n’apprécieraient par exemple pas de retrouver leur nom après une recherche Google, sur un rêve érotique ou autre). En outre, le fait que je ne souhaite pas y voir de demande d’analyse a contribué à le garder « propre ».

Le projet de refonte

Dans un premier lieu, pour ne pas m’éparpiller, je souhaite conserver exactement les mêmes fonctionnalités que le site actuel, ainsi que le même design. Quand il sera entièrement migré, j’ajouterai ces nouvelles fonctionnalités après coup, de manière bien plus simple que sur le site actuel.

En ce qui concerne tous les contenus textuels, actuellement enregistrés en HTML (Voire texte brut pour les commentaires) dans la base de données, je souhaite tous les passer en Markdown : il est simple à utiliser, c’est le plus répandu, et de plus, la plupart de ses utilisations sont logiques. Il faudra donc que je transpose tout mon contenu HTML à une version en markdown lors de la migration.

Aucune des images liées n’est actuellement enregistrée sur le site : il ne s’agit que de « simples » liens vers des images hébergées ailleurs sur le web. Cela pose plusieurs soucis, entre autres la disparition éventuelle des images, ou le besoin de les stocker manuellement ailleurs (ce que je fais) pour éviter ce premier écueil. Je ferai une exception à ma règle du « ne rien changer » pour ces dernières, en les stockant automatiquement, et en les référençant en base (Cela me simplifiera un projet futur de sourçage desdites images).

Plan de route

Histoire de ne pas me sentir « limité » par l’obligation de ne mettre en ligne que des articles parfaits, j’ai pris la décision de les écrire à la volée tout en les publiant. Certains sembleront donc sûrement très bruts de décoffrage, mais je les améliorerai au fur et à mesure.

Laissez votre commentaire