Chez les papous ...

Quand j’étais môme, une planche de BD de Gaston Lagaffe m’avait particulièrement marquée : on y voyait Gaston puis Fantasio, pour calmer un petit garçon, lui raconter l’histoire suivante :

Chez les papous, y’a des papous à poux, et des papous pas à poux. Mais chez les papous, y’a des papous papas et des papous pas papas.
Donc chez les papous, y’a des papous papas à poux, des papous papas pas à poux, des papous pas papas à poux, et des papous pas papas pas à poux.
Mais chez les poux, y’a des poux papas et des poux pas papas. Donc chez les papous, y’a des papous papas à poux papas, des papous papas à poux pas papas, des papous pas papas à poux papas, et des papous pas papas à poux pas papas [1] [2].

Mes parents, quoique possédant pas mal de BDs de Gaston, ne possèdent pas celle-ci. Je l’ai donc lue chez de la famille ou des amis, suffisamment souvent pour que le gag reste bien ancré dans ma mémoire, si bien que j’ai fini par en rêver, en 2008.

L’histoire pourrait s’arrêter là, mais le plus amusant reste à venir : l’Onironaute ne reçoit majoritairement que des requêtes très ciblées (Site pour raconter ses rêves, par exemple, ou bien des requêtes à caractère sexuel aboutissant sur les rêves classés « Adultes »), mais la requête principale du site, tous critères confondus, est « Gaston Lagaffe papous » (En incluant toutes les reformulations). Je ne suis apparemment pas le seul à avoir été marqué par la planche, mais il est pourtant rare d’en trouver trace sur le web.

Notes

[1On devrait rajouter ici, des papous papas pas à poux et des papous pas papas pas à poux.

[2Accessoirement, ce texte est une plaie à taper sur un clavier sans faire de faute.

Post-scriptum :

Pour ceux qui souhaiteraient se procurer l’album, c’est le tome 6 de l’ancienne édition des gags de Gaston Lagaffe, ou bien le tome 8 de la nouvelle.

Laissez votre commentaire